Les oreilles loin du front
Accueil du site > Emissions > "No money, no honey. Economies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande"avec (...)

"No money, no honey. Economies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande"avec Sébastien Roux

MP3 - 98.2 Mo

mercredi 19 octobre 2011, par loldf

On a reçu le sociologue Sébastien Roux qui a soutenu en 2009 une thèse à l’EHESS intitulée Les économies de la prostitution. Sociologie critique du tourisme sexuel en Thaïlande. Post-doctorant à l’EHESS, membre de l’IRIS, il poursuit actuellement ses recherches sur les transformations morales contemporaines à partir d’une enquête sur la protection judiciaire de la jeunesse. Il est venu nous parler de son livre, paru aux éditions La Découverte, "No money, no honey. Economies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande".

Note de l’éditeur : À partir d’une enquête ethnographique conduite à Patpong, un quartier de Bangkok dédié au commerce international du sexe, cet ouvrage montre le quotidien des prostitué-e-s et les relations qui les unissent à leurs clients. Contre une lecture réductrice des échanges prostitutionnels, la sociologie permet d’interroger la diversité des « économies intimes » qui traversent les relations, de penser la complexité des rapports de pouvoir qui unissent - le temps d’une « passe » ou d’un amour - des individus que tout semble opposer. Mais comprendre ces relations impose également d’en saisir la gestion politique et normative. Le travail de terrain est ainsi complété par la généalogie de la catégorie « tourisme sexuel » qui interroge les formes contemporaines d’engagement politique et de mobilisation transnationale. Et si la lutte contre le tourisme sexuel est aujourd’hui une cause consensuelle, l’histoire rappelle que la construction sociale des problèmes sociaux est le produit d’investissements souvent contradictoires, parfois problématiques, qui - assis sur l’évidence de leur objectivité supposée - font plus que dénoncer : ils transforment aussi le monde.

En articulant ethnographie et histoire, en interrogeant les relations prostitutionnelles et les jugements qu’elles suscitent, ce livre explore des unions aux frontières de l’acceptable. Et le tourisme sexuel apparaît alors comme un objet privilégié pour penser la mondialisation des questions sexuelles et saisir, à travers lui, les transformations contemporaines du politique.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0