Les oreilles loin du front
Accueil du site > Emissions > Visite de l’exposition "Vies d’exil - des Algériens en France pendant la (...)

Visite de l’exposition "Vies d’exil - des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie (1954 - 1962)"

MP3 - 76.4 Mo

lundi 6 mai 2013, par loldf

Une fois n’est pas coutume, nous qui avons l’habitude de trainer nos micros dans les manifestations, de recueillir des témoignages pour un reportage ou d’enregistrer des rencontres dans des librairies, nous sommes allés cette fois-ci enregistrer la visite d’une exposition. Il s’agit de l’exposition intitulée « Vies d’exil – des Algériens en France pendant la guerre d’Algérie (1954 -1962) » visible jusqu’au 19 mai à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration au palais de la porte dorée. Une exposition qu’on vous recommande, une fois passés les a priori liés à cet ancien palais colonial.

51 ans après la fin de la guerre d’Algérie, on va donc parler de la guerre d’Algérie mais d’un point de vue qu’on n’a pas souvent l’occasion d’entendre, puisqu’elle est vue depuis la France, par les Algériens vivants en France. Regards d’exilés, regards et vie quotidienne d’une immigration singulière puisqu’elle porte un combat nationaliste et anticolonial.

L’exposition présente la vie quotidienne de ces Algériens en France pendant cette période (le travail, la difficulté pour trouver un logement, les loisirs, l’école …) mais aussi leur accueil au sein de la société française, accueil qui se traduit par la méfiance et le rejet.

C’est l’occasion de donner la parole à ces Algériens exilés en France, puisque ont été recueillis spécialement pour cette exposition des témoignages, aussi bien des travailleurs algériens, des artistes, que d’Algériens ayant joué un rôle politique, ou au sein de la société civile. On peut les découvrir tout au long de l’exposition, sous forme de vidéos, et on aura l’occasion d’en entendre quelques extraits au cours de notre émission.

D’autres types de témoignages jalonnent l’exposition, que ce soit des photographies, des documents d’archives, des journaux, mais aussi des œuvres d’art comme autant de témoignages de la vie intellectuelle, culturelle et militante vécus par les Algériens en France à l’époque

Nous voici en compagnie d’Hédia Yelles-Chaouche, chef de projet sur l’exposition, que nous remercions vivement, et qui a accepté notre micro et notre présence au cours d’une visite de cette exposition.

Pour en savoir plus :

http://www.histoire-immigration.fr/...

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0