Les Oreilles loin du Front

Toutes nos émissions (ou presque) sont là. Ça fait pas mal de sons à se mettre ou à se remettre dans les oreilles de gauche.

  • 13 juin 2018
    avec Sylvie Gras SOS Homophobie

    Cette semaine, on avait en plateau Sylvie Gras de l’association SOS homophobie à l’occasion de la sortie du 22ème rapport annuel sur l’homophobie en France.


  • 13 juin 2018
    avec le journaliste Fabien Perrier A bord de l’Aquarius

    Il y a quelques jours encore le journaliste Fabien Perrier était à bord de l’Aquarius, le bateau de SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrant.e.s. Il nous a raconté comment se déroule une campagne de sauvetage. Il nous a parlé aussi de la galère de l’Aquarius pour sauver les migrants depuis que le nouveau gouvernement italien a décidé d’empêcher de débarquer sur leur sol les migrants secourus au large de la Libye. Malte a également fermé ses ports. C’est finalement l’Espagne qui pourrait accueillir les 629 migrants qui se trouvent à bord...


  • 6 juin 2018
    avec Carolina Kobelinsky La mort aux frontières de l’Europe
    Retrouver, identifier, commémorer

    Plus de 3000 migrants sont morts l’an dernier lors du passage de la Méditerranée, indique l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), sans compter les victimes des naufrages sans témoins, qui n’ont laissé aucun survivant et donc aucun décompte et cela continue quotidiennement comme le naufrage au large de Sfax hier... on vous a donc proposé une nouvelle diffusion d’un entretien avec Carolina Kobelinsky qui a coordonné l’ouvrage collectif "La mort aux frontières de l’Europe : retrouver, identifier, commémorer." publié dans la collection "Bibliothèque des Frontières" de la maison d’édition Passager clandestin.


  • 6 juin 2018
    Le festival Belleville en vrai

    Cette semaine, on a parlé au téléphone avec Issa de l’association Pazapas Belleville qui organise pour la 9ème année le festival Belleville en vrai les 29, 30 juin et 1er juillet prochain. Un festival gratuit de sport et de culture auquel sont invités tous les jeunes du quartier. Au programme donc, enthousiasme et action collective au service de la vie du quartier sans frontière entre les arrondissements.


  • 30 mai 2018
    avec Thibaut Le Texier Histoire d’un mensonge
    Enquête sur l’expérience de Stanford

    Cette semaine on a parlé psychologie sociale, prison et scientificité avec Thibaut Le Texier, qui vient de publier Histoire d’un mensonge. Enquête sur l’expérience de Stanford chez Zones Éditions (La Découverte). Conduite en 1971 par le professeur Philip Zimbardo, l’"expérience de Stanford sur la prison" a vu 22 étudiants volontaires jouer les rôles de gardiens et de prisonniers au sein d’une fausse prison installée dans l’université de Stanford.
    L’expérience devait durer deux semaines mais elle fut arrêtée au bout de six jours, résume Zimbardo, car "les gardiens se montrèrent brutaux et souvent sadiques et les prisonniers, après une tentative de rébellion, dociles et accommodants, même si la moitié d’entre eux furent si perturbés psychologiquement qu’ils durent être libérés plus tôt que prévu". Sauf que ces "résultats" sont plus que discutables.
    Rassemblant archives et entretiens inédits, Thibault Le Texier mène une enquête haletante sur l’une des plus grandes supercheries scientifiques du XXème siècle, entre rivalités académiques, contre-culture et déploiement du complexe militaro-industrialo-universitaire.

    On peut aussi lire cette enquête en ligne icitte :
    http://www.editions-zones.fr/spip.php?article180011


  • 23 mai 2018
    avec Annabelle Allouch La Société du concours
    L’empire des classements scolaires

    C’est de saison ! Ça bûche, ça révise, ça stresse. Que ce soit à Polytechnique, l’ENS ou dans les émissions « Top Chef » ou « The voice », le concours s’est imposé comme la principale mesure du mérite individuel. Avec ses méthodes : épreuves, jury, hiérarchie. Et avec ses corollaires : compétition, stress, inégalités en tous genres.
    On en a parlé cette semaine avec la sociologue Annabelle Allouch qui vient de publier La Société du concours L’empire des classements scolaires aux éditions du Seuil.


  • 16 mai 2018
    avec Delphine Lacombe et Elisabeth Marteu La globalisation du genre
    Mobilisations, cadres d’actions, savoirs

    Cette semaine, on a discuté en plateau avec la sociologue Delphine Lacombe et la politiste Elisabeth Marteu de la façon dont le concept de genre a enrichi les recherches en sciences sociales. Il a aussi été question de la façon dont ce concept s’est traduit en actions publiques, militantes, scientifique aux quatre coins du monde. Elles ont toutes deux coordonnées avec Ioana Cirstocea l’ouvrage collectif La globalisation du genre : Mobilisations, cadres d’actions, savoirs publié aux éditions des Presses Universitaires de Rennes.


  • 9 mai 2018
    Au Festival Raisons d’agir Croire en la révolution

    Le 9 mai, on vous a diffusé des extraits d’une table ronde enregistrée lors du dernier festival Raison d’agir à Poitiers le 29 mars 2018 sur le thème "Croire en la révolution".
    La révolution d’octobre 1917 et la révolte de 1968 sont passées à l’état de véritables mythes. Après avoir inspiré des générations de militants, l’une est désormais réduite à une sorte de matrice de la terreur d’État, l’autre est rendue responsable de la ruine de toutes les formes d’autorité. Mais, d’une époque à l’autre, qu’en est-il de ce qui a porté les passions révolutionnaires ? Quelles ont été les manières d’adhérer à la cause révolutionnaire ? Quelles furent les désillusions, les inventions collectives ?

    Table ronde avec Bernard Pudal, politologue, professeur de science politique à l’université Paris X Nanterre et chercheur associé au laboratoire Cultures et sociétés urbaines, Boris Gobille, maître de conférence en science politique à l’École normale supérieure lettres et sciences humaines de Lyon, chercheur au Laboratoire Triangle-CNRS, et Éric Brun, sociologue, CURAPP-ESS, Amiens, et CESSP, Paris. Session animée par Pascal Boissel, psychiatre et militant, et Pierig Humeau, sociologue.


  • 2 mai 2018
    avec Michel Kokoreff La Catastrophe invisible
    Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1950-2000)

    Cette semaine on a parlé avec le sociologue Michel Kokoreff de l’histoire de l’héroïne, celle de la répression, de la guerre à la drogue et, en corollaire, de celle de l’absence de culture de santé publique en France. Michel Kokoreff a coordonné l’ouvrage collectif La Catastrophe invisible Histoire sociale de l’héroïne (France, années 1950-2000) publié aux éditions Amsterdam.


  • 25 avril 2018
    Au Festival Raisons d’agir Révolution(s) : nouvelles luttes, nouvelles pratiques

    Le 25 avril, on vous a diffusé une discussion enregistrée lors du dernier festival Raison d’agir à Poitiers le 30 mars 2018 sur le thème "Nouvelles luttes, nouvelles pratiques".

    L’époque serait à la désillusion, au repli sur soi ou à l’avènement des solutions pragmatiques. Enfin, on en aurait fini avec, comme on dit, « les idéologies ». Pourtant, dans les luttes urbaines comme dans celles du travail, au cœur des enclaves zadistes comme à proximité des postes-frontières, l’aspiration à un autre monde résiste et entend s’organiser selon des voies nouvelles.


  • 18 avril 2018
    Avec les étudiant.e.s mobilisé.e.s Nanterre la rouge, lanterne rouge !
    Contre la loi ORE et la sélection à l’université

    AG, blocage, annulation des partiels, manifestations, la mobilisation s’intensifie dans les facs. Cette semaine, on avait en plateau Myriam et Victor des étudiants de l’université de Nanterre en lutte contre la loi ORE et la sélection à l’entrée des universités pour en parler.


  • 18 avril 2018
    avec Hélène Desplanques On n’est pas que des valises

    On a parlé avec Hélène Desplanques de la pièce de théâtre "On n’est pas que des valises" ou comment les ouvrières de l’usine Samsonite d’Hénin-Beaumont gagnent contre un fonds d’investissement américain.


  • 11 avril 2018
    avec Mathilde Larrère Des intrus en politique
    Femmes et minorités : dominations et résistances

    Cot, cot, cot codec ! Qui va garder les enfants ? Pompadour, Beurette de service, pas très catholique... A poil !
    Faire de la politique sans être homme ou blanc, c’est une gageure que décrit l’enquête réalisée par Mathilde Larrère et Aude Lorriaux. Le 11 avril, on a parlé en plateau avec l’historienne Mathilde Larrère de la façon dont des femmes, des personnes racialisées, issues des classes populaires ou homosexuels peinent à se faire entendre au sein d’un milieu politique encore dominé par les hommes blancs aisés. Cette enquête "Des intrus en politique" est publiée aux Éditions du Détour.


  • 4 avril 2018
    avec Régis Schlagdenhauffen Homosexuel.le.s en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale

    La Seconde Guerre mondiale a été marquée par une répression accrue des homosexuel.le.s dans de nombreux pays d’Europe. On sait moins que dans le même temps, certains États européens ont dépénalisé l’homosexualité, voire engagé des politiques permettant de comprendre pourquoi ce continent fait office de précurseur dans la lutte contre les discriminations.
    Cette semaine, on en a parlé en compagnie du chercheur Régis Schlagdenhauffen, membre du laboratoire Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (EHNE) pour l’ouvrage qu’il a dirigé, Homosexuel.le.s en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, paru aux éditions du Nouveau Monde en 2017.


  • 28 mars 2018
    avec Aude Rabillon et Anaïs Denaux Croire jusqu’au bord
    Sur le parcours d’un jeune burkinabé vers l’Europe

    Cette semaine on a parlé avec Aude Rabillon et Anaïs Denaux (du Bruitagène) de la création du documentaire sonore "Croire jusqu’au bord" sur la parcours de Samuel, un jeune burkinabé vers le l’Europe. Ce documentaire qu’on a écouté dans son intégralité, a été réalisé à l’issue d’un atelier de six mois avec des mineurs exilés à Nantes organisé par le collectif Le Bruitagène.


  • 21 mars 2018
    avec Marie-Paule Couto et Fanny Bugeja-Bloch Passe ton bac d’abord ! Et aprés ?
    APB, Parcoursup, loi ORE...

    Le 21 mars, il a été question de la réforme de l’université, et en particulier de Parcoursup. Nous avions en plateau Marie-Paule Couto et Fanny Bugeja-Bloch des enseignantes-chercheures mobilisées contre cette réforme qui supprime la liberté des lycéen.ne.s de s’inscrire dans l’établissement de leur choix, et qui conditionne cette inscription à l’examen de leur dossier, bref qui instaure la sélection à l’université...d’autres solutions pour une réelle démocratisation scolaire existent pourtant !


  • 14 mars 2018
    avec Louis-Pascal Jacquemond et Julie Le Gac L’Europe des femmes

    D’Olympe de Gouges à Fifi Brindacier, d’Alexandra Kollontaï à Niki de St Phalle ou de Virginia Woolf à Bécassine, le 14 mars on a parlé d’un recueil sur l’histoire des femmes du XVIIIè siècle à nos jours, publié en octobre dernier aux éditions Perrin. Fruit d’un travail commun entre l’association Mnémosyne pour le développement de l’histoire des femmes et du genre et du Laboratoire d’Excellence Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe (EHNE), cet ouvrage est un parcours à travers trois siècles d’histoire européenne et les aspirations ou, au contraire, les obstacles à l’égalité entre les sexes. On avait en plateau Louis-Pascal Jacquemond et Julie Le Gac pour parler de leur travail sur ce bouquin "L’Europe des femmes" publié aux éditions Perrin.


  • 7 mars 2018
    avec Claire Richard Young Lords
    Histoire des Black Panthers latinos (1969-1976)

    Cette semaine on a parlé d’une histoire oubliée celle des young lords, les Black panthers latinos, un groupe d’activiste des années 1960 aux États Unis. Féministes et pro-gays (une rareté dans le paysage des mouvements nationalistes de l’époque), les Young Lords pratiquaient un militantisme de terrain, centré sur les luttes locales et les besoins réels de leur « peuple » –d’où leur intérêt pour les mouvements de santé.
    On avait en plateau Claire Richard qui vient de publier un bouquin sur le sujet "Young Lords, Histoire des Black Panthers latinos (1969-1976)" aux éditions de L’échappée.


  • 28 février 2018
    avec Emmanuel Henry Les politiques de santé au travail
    Ignorance scientifique et inaction publique

    Sait-on qu’entre 14 000 et 30 000 nouveaux cas de cancers professionnels se déclarent chaque année ? N’est-il pas surprenant que l’activité économique soit la cause de milliers de malades et de morts et que personne n’en parle ? Le 28 février, il a été question des politiques de santé au travail avec le philosophe Emmanuel Henry, qui vient de publier un bouquin " Ignorance scientifique et inaction publique Les politiques de santé au travail " aux éditions Les Presses de Sciences Po. On vous a diffusé des extraits d’une conférence enregistrée à l’ENS en décembre dernier dans le cadre des Jeudis de l’HPS.


  • 22 février 2018
    avec Patrick Simon Les discriminations ethnoraciales en France

    Alors que la loi "asile et migration" était présentée au conseil des ministres, on a fait un pas de côté cette semaine, en vous diffusant des extrait d’une conférence du sociodémographe Patrick Simon, directeur de recherche, institut d’études démographiques, INED, sur les discriminations ethnoraciales en France, constructions conceptuelles et éclairages à partir de l’enquête trajectoires et origines.


  • 14 février 2018
    avec Marc Meillassoux Nothing to hide ! Rien à cacher ! Vraiment ?

    Cette semaine, on a parlé avec Marc Meillassoux, un des réalisateurs, du documentaire "Nothing to Hide" qui propose une prise de conscience des enjeux de la surveillance de masse et des moyens dont chacun dispose pour s’y soustraire.


  • 7 février 2018
    avec la sociologue Marie-Anne Dujarier Le management désincarné
    Enquête sur les nouveaux cadres du travail

    Burn-out, bore-out.... ça va mal au boulot, en partie à cause des « planneurs », qui sont mandatés pour améliorer la performance des entreprises et des services publics au moyen de plans abstraits, élaborés bien loin de ceux et de ce qu’ils encadrent. Pour en parler, le 7 février on a reçu Marie-Anne Dujarier qui a mené une enquête sur les nouveaux cadres du travail publiée dans son bouquin "Le management désincarné" aux éditions la découverte.


  • 31 janvier 2018
    avec la sociologue Jennifer Bidet et l’historienne Elsa Devienne Plages, territoires contestés

    Le 31 janvier, on est allé à la plage avec les chercheuses Jennifer Bidet et Elsa Devienne qui ont coordonné un numéro des "actes de la recherche en sciences sociales" sur le sujet. Et oui, la plage est un sujet de conflit politique et social. Les arrêtés municipaux pris durant l’été 2016 afin de réglementer les tenues vestimentaires sur les plages de certaines communes du sud de la France ont rappelé que les plages, espaces touristiques par excellence, sont au centre de rivalités et de luttes pour contrôler qui y a accès, selon quelles normes et à quel prix. Au cours du XXe siècle, la démocratisation du tourisme balnéaire, l’urbanisation rapide des littoraux et la fragilisation des espaces côtiers ont conféré à l’espace « plage » une valeur croissante, aussi bien économique que symbolique.


  • 24 janvier 2018
    avec Danièle Lochak De l’évolution des lois relatives aux droits des étrangers

    A l’heure on l’on parle de la création du nouveau projet de loi "Asile & immigration", on est revenu le 24 janvier sur l’histoire des lois relatives aux droits des étrangers en vous diffusant des extraits d’une conférence de la juriste Danièle Lochak "Précarité et discrimination, les marqueurs par excellence de la condition des étrangers" organisée par l’atelier des savoirs et enregistrée en octobre 2017 à Poitiers à l’Espace Mendès France.


  • 17 janvier 2018
    Djaouida Séhili Du mythe de l’égalité
    Migrations, genre et travail

    Le 17 janvier, on vous a passé des extraits d’une conférence de Djaouida Séhili, donnée le 16 novembre 2017 à l’Espace Mendès France, à Poitiers, dans le cadre d’un cycle de conférences organisées en partenariat avec le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588, CNRS-université de Poitiers).


  • 10 janvier 2018
    avec les sociologues Alban Jacquemart et Sophie Pochic Le plafond de verre et l’État
    La construction des inégalités de genre dans la fonction publique

    Le 10 janvier, on a parlé de la construction des inégalités de genre dans la fonction publique avec les sociologues Alban Jacquemart et Sophie Pochic qui ont publié "Le plafond de verre et l’État" aux édition Armand Colin.


  • 20 décembre 2017
    avec Monique et Michel Pinçon-Charlot Panique dans le 16ième ! et voyage dans le ghetto du gotha

    Le 20 décembre, on a diffusé des extraits d’une rencontre avec Monique et Michel Pinçon-Charlot, sociologues de la grande richesse, enregistrée à la Librairie de Paris à l’occasion de la sortie de leur BD, « Panique dans le 16e ». Ils reviennent dans une enquête dessinée sur la mobilisation des habitants du chic arrondissement contre un centre d’hébergement pour SDF. Il a aussi été question de leur travail sur le ghetto du ghota, Comment la bourgeoisie défend ses espaces et du documentaire de Jean Christophe Rosé sur le même sujet.


  • 13 décembre 2017
    avec la chercheuse Noémie Marignier Trouble dans le genre et intersexuation...

    Le 13 décembre, on a reçu la chercheuse Noémie Marignier pour parler des discours sur la construction des identités sexuées et de genre, de circulation des idéologies de sexe, de genre et de sexualités, et des discours sur l’intersexuation.


  • 6 décembre 2017
    Panthère Première
    Nouvelle revue indépendante de critique sociale

    Le 6 décembre 2017, on a reçu quelques chevilles ouvrières de Panthère Première, une nouvelle revue indépendante de critique sociale qui a lancé son premier numéro en septembre 2017. Dans ce premier numéro, il est question de duende andalou, des marins du grand bleu et de l’oubli, de contrebandières en Roumanie, de la salle télé d’un HP, du dilemme de femmes prises en étau entre féminisme blanc et anti-racisme viril, d’épisiotomie ou de la calligraphie de Mao.


  • 29 novembre 2017
    AIDES et la Journée mondiale de lutte contre le sida

    A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le vendredi 1er décembre, nous nous sommes intéressés ce 29 novembre aux discriminations que subissent les personnes concernées par le VIH et les hépatites. On a reçu en plateau des membres du département plaidoyer de l’association AIDES qui vient de publier un rapport sur le sujet.


  • 15 novembre 2017
    avec le journaliste Ludovic Lamant Què està passant a Catalunya ?

    Dans une Espagne minée par l’austérité, le gouvernement Rajoy a ravivé les élans indépendantistes de la Catalogne en choisissant une politique de tensions, nous en avons parlé le 15 novembre 2017 avec le journaliste Ludovic Lamant qui a aussi écrit un essai sur les nouvelles politiques espagnoles "Squatter le pouvoir, Les mairies rebelles d’Espagne", aux Editions Lux.


  • 25 octobre 2017
    avec le collectif Georgette Sand Ni vues, ni connues
    Panthéon, histoire, mémoire : Où sont les femmes ?

    Le 25 octobre, on a parlé invisibilisation des femmes avec le collectif Georgette Sand. Panthéon, histoire, arts, sciences, mémoire : Ou sont les femmes ? Hilma af Klimt, Rosetta Tharpe, Bessie Coleman, Cixi, Tomoe Gozen, Tahireh, Hypathie, Tratula de Salerne... Ces nom vous disent quelque chose ? Non ? C’est que personne ne vous en a parlé, pourtant chacune dans leur domaine ont changé le cours des choses. Vous en découvrirez encore plus en lisant Ni vues, ni connues, publié aux éditions Hugo & Cie. Dans cet ouvrage le collectif Georgette Sand met en lumière sur un ton décalé les mécanismes qui ont fait tomber 75 femmes extraordinaires aux oubliettes. Il révèle également que ce qui rend invisible n’est pas une fatalité et peut même être désamorcé très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.


  • 18 octobre 2017
    avec le sociologue Jean Pierre Durand La fabrique de l’homme nouveau
    Travailler, consommer et se taire ?

    Travailler, consommer et se taire ? Lean management, financiarisation de l’économie, évaluation, auto évaluation ... Le 18 octobre, on a reçu le sociologue Jean Pierre Durand qui vient de publier "La fabrique de l’homme nouveau" aux édition du bord de l’eau.


  • 11 octobre 2017
    avec la sociologue Myriam Joel La sexualité en prison de femmes

    Le 11 octobre 2017, on en a parlé avec la sociologue Myriam Joel qui a mené une enquête auprès de 80 détenues et de 73 acteurs carcéraux dans sept prisons françaises. Elle révèle la réalité de la sexualité des femmes incarcérées, du désir à l’abus en passant par la transgression ou la place de la maternité. Son bouquin est publié aux éditions des Presses de Sciences Po.


  • 20 septembre 2017
    avec la sociologue Violaine Girard Le vote FN au village !
    Trajectoires de ménages populaires du périurbain

    Le 20 septembre 2017, on a reçu en plateau la sociologue Violaine Girard qui a mené une enquête sur les trajectoires des salarié-e-s d’un parc d’activités comme il en existe beaucoup à la périphérie des grandes villes pour chercher à comprendre leurs rapports à la politique.


  • 21 juin 2017
    avec Yasmine Bouagga et Carolina Kobelinsk De Lesbos à Calais des camps et des morts

    Le 21 juin on a parlé de la façon de penser les frontières contemporaines, réinventer les politiques d’asile et l’hospitalité avec Yasmine Bouagga et Carolina Kobelinsky qui ont chacune coordonnée un bouquin dans la nouvelle collection "Bibliothèque des Frontières" de la maison d’édition Passager clandestin : De Lesbos à Calais : comment l’Europe fabrique des camps et la mort aux frontières de l’Europe : retrouver, identifier, commémorer.


  • 14 juin 2017
    revue Jef Klak Ch’val de course
    Faites vos jeux ! Les jeux sont faits ! Rien ne va plus !

    Le 14 juin, on avait en plateau des membre de la revue Jef Klak à l’occasion de la sortie de leur dernier opus « Ch’val de course », accompagné comme chaque fois d’un CD de créations sonores. Il sera question du jeu, du hasard, de la chance et du risque.


  • 7 juin 2017
    avec les sociologues Wilfried Lignier et Julie Pagis L’enfance de l’ordre
    Comment les enfants perçoivent le monde social

    Le 7 juin on a parlé avec les sociologues Wilfried Lignier et Julie Pagis de la façon dont les enfants perçoivent le monde à l’occasion de la sortie de leur bouquin L’enfance de l’ordre aux édition du Seuil. Luttes des classes dans la classe. Les gentils et les méchants. Le sale et le propre. La gauche et la droite et autre prézizidentielle.


  • 31 mai 2017
    avec le collectif Gyn&Co Les gynécos sont sympas !

    Le 31 mai, on a parlé de santé avec le collectif Gyn&Co qui a mis en place une liste féministe et collaborative de soignantEs PAR et POUR les usagèrEs. Il sera aussi question ce que devrait être une approche médicale respectueuse de nos corps, de nos vécus et de nos expériences en tant que femmes, personnes trans ou intersexes de différents milieux, origines, orientations sexuelles et corporéités.


  • 24 mai 2017
    avec Natacha Chetcuti De la seconde vague de féminisme en France

    Le 24 mai on a parlé de l’histoire du féminisme et de la laïcité avec Natacha Chetcuti qui a écrit une contribution "Contemporary Feminisms and Controversies about the Principle of Secularity in France : A Model of Emancipation" dans le bouquin "What is Feminism ? Transnational Activism in the « Second Wave » " aux éditions New York Bloomsbury Press,


  • 17 mai 2017
    SOS Homophobie

    « Frappe-le ce travelo, lui et sa pute ! » « La vie de ma mère, faites pas ça à côté de moi, sales PD ! » « T’aimes ça lécher, hein sale gouine »… Le 17 mai, on a reçu des membres de l’association SOS homophobie qui vient de publier son rapport annuel. Après deux années consécutives de baisse des témoignages, SOS homophobie fait le triste constat d’une nouvelle progression des LGBTphobies avec une augmentation de 19,5 % des témoignages reçus par l’association en 2016. Les personnes trans sont parmi les premières victimes de cette hausse (+ 76 % de témoignages). La haine envers les personnes lesbiennes, gays, bies et trans (LGBT) persiste, s’amplifie et s’ancre toujours aussi profondément dans notre société.


  • 3 mai 2017
    avec la sociologue Florence Johsua Nous vengerons nos pères !
    Sur l’engagement politique de militants des années 60-70

    Le 3 mai on est revenu avec la sociologue Florence Johsua sur l’engagement politique de militants des années 60-70. Ils s’appellent Chorowicz, Cyroulnik, Glichtzman, Feldhandler... Leurs familles, d’origine juive, avaient émigré en France dans les années 1920 et 1930 pour fuir la misère et l’antisémitisme. Elles venaient de Pologne, de Russie, de Lituanie. Elles ont été plongées dans l’horreur de la Shoah.
    Eux sont nés en France, après-guerre. Ils ont grandi avec des fantômes. Ils en ont nourri une profonde colère, et pour certains des désirs de vengeance. Qu’est-ce qu’on fait de toute cette colère, quand on a vingt ans, dans les années 1960-70, et qu’on a envie de changer le monde ? Eux sont devenus militants.
    Florence Johsua et Bernard Boespflug ont raconté cette histoire dans un documentaire diffusé sur Public Sénat.


  • 19 avril 2017
    avec Pierre Tevanian La mécanique raciste

    Burkini, "voile islamique", "problème des Rroms" et autre "crise migratoire", le 19 avril on a discuté de racisme avec Pierre Tevanian à l’occasion de la réédition, augmentée et actualisée de son bouquin "La mécanique raciste" aux éditions la découverte.


  • 12 avril 2017
    avec Eric Dupin Identité, identitaire, réactionnaire
    Enquête sur la réaction qui vient

    Le 12 avril on a parlé de la France identitaire avec le journaliste Eric Dupin qui vient de publier "La France identitaire : enquête sur la réaction qui vient" aux éditions la découverte.


  • 29 mars 2017
    avec la géographe Emmanuelle Faure La ville : quel genre ?
    L’espace public à l’épreuve du genre

    Sommes nous tous égaux face à la ville ? Les études se font plus nombreuses, elles révèlent pour la majorité des femmes une sensation d’exclusion, de n’être pas à sa place, de devoir surveiller son comportement, d’être moins acceptée voire vulnérable en certains lieux, à certains horaires…Que pourrait être une ville non sexiste ? non discriminantes ? On en en a parlé le 29 mars avec la géographe Emmanuelle Faure qui a codirigée le bouquin "La ville : quel genre ? l’espace public à l’épreuve du genre" aux éditions le temps des cerises.


  • 15 mars 2017
    Un chez soi d’abord ! Housing first !

    Le 15 mars on a parlé du dispositif "Un chez soi d’abord" qui propose de loger des personnes sans abri, rencontrant des troubles psychiatriques ou d’addictions, on aura en plateau des locataires et des travailleurs sociaux qui les accompagnent.


  • 8 mars 2017
    avec des membres du collectif Cases Rebelles et des Féministes Contre le Cyberharcèlement Afroféminisme et lutte contre l’état policier

    Le 8 mars 2017, on a parlé panafrorévolution, afroféminisme et lutte contre l’état policier avec des membres du collectif Cases Rebelles, il a aussi été question de la journée internationale pour les droits des femmes avec des membres du collectif Ketsia Mutombo, des Féministes Contre le Cyberharcèlement.

    https://feministesvscyberh.tumblr.com/


  • 15 février 2017
    avec Juliette Volcler Contrôle ! Comment s’inventa l’art de la manipulation sonore

    Le 15 février 2017, on a parlé de l’histoire du son au XXème siècle, du théâtre, à la guerre en passant par l’industrie, et de ses répercussions pour ceux qui écoutent, avec Juliette Volcler qui vient de publier un passionnant livre autour de la vie et du travail d’Harold Burris-Meyer.


  • 8 février 2017
    Zero impunity ! Zéro impunité !

    Le 8 février 2017, on a parlé journalisme et activisme contre l’impunité des violences sexuelles dans les conflits armés avec des membres du projet transmédia Zero Impunity qui a mené 6 enquêtes exclusives de Washington à Bangui (République Centrafricaine), en passant par la frontière turco-syrienne.


  • 25 janvier 2017
    Béatrice Barbusse Du sexisme dans le sport !

    "Retourne faire la vaisselle et du tricot" / "Qu’elles s’occupent de leurs casseroles…" / "On dirait un tir de femme enceinte"… Autant de "petites phrases", d’"expressions" entendues, fréquentes, dans le monde du sport qui en disent long sur un milieu où le machisme et le sexisme semblent régner sinon en maîtres, du moins dans une forme de connivence naturelle. Le sport ne saurait-il être qu’un genre masculin ?
    On en a parlé le 25 janvier avec Béatrice Barbusse à la fois actrice (sportive de haut niveau et ancienne présidente de l’US Ivry Handball) et observatrice, car sociologue, qui vient de publier "Du sexisme dans le sport aux editions Anamosa.


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |